Hello les visiteurs !

Aujourd’hui, on se retrouve avec un article qui traite d’un mot qui pique les oreilles : l’ORGANISATION en cuisine, au sens large (matériel de cuisine indispensable pour bien débuter, organisation du planning des repas…).

Comment s’organiser pour éviter de transformer sa cuisine en chantier ? Comment faire pour attraper cette tablette de chocolat planquée au fond du placard alors qu’on a les mains pleines de pâte à brioche ?

Je vais tenter de faire le tour de mes p’tites astuces, y compris le remède miracle pour forcer gentiment votre chéri(e) soit disant nul(le) à se mettre aux fourneaux.

Le but étant d’éviter ça :

Cuisine d’une personne désordonnée qui n’a manifestement pas lu l’article.

Je vous propose de découvrir le sommaire ci-dessous :

Cet article est surtout destiné aux débutants mais je suis sûre que les experts y trouveront quelques petites choses sympas.

Avant de commencer à cuisiner

Planifiez vos repas pour économiser et varier votre alimentation.

Comme je le disais dans la section à propos, j’évite de manger trop souvent deux fois la même chose, ça a tendance à m’ennuyer, surtout depuis que je tiens ce blog. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a une technique simple pour faire vos courses plus rapidement, économiser de l’argent ET varier votre alimentation. Je suis sûre que vous connaissez déjà la réponse : planifiez vos repas de la semaine. Ça peut paraître barbant dit comma ça, mais c’est un plaisir d’arriver le soir, de savoir qu’on va se mitonner ce petit plat crevettes-coco-curry qu’on attendait tant et d’avoir de quoi le faire dans son frigo…! Vous pouvez choisir de programmer des repas rapides et efficaces en semaine, quelque chose de plus élaboré le week-end.

Comment faire ?

Premièrement, utilisez un calendrier, un agenda ou une ardoise, où vous pourrez noter les jours de la semaine et les plats qui y sont associés. Prenez ensuite un carnet ou l’application « notes » installée par défaut sur votre smartphone sur lequel/laquelle vous pourrez noter les idées de recettes que vous aurez dénichées et celles qui vous passent par la tête… C’est simple de trouver de l’inspiration, même si vous n’avez pas 50 livres de cuisine chez vous.

Voilà quelques blogs de cuisine inspirants :

Pour une cuisine traditionnelle :

Pour une cuisine plus alternative :

Si vous n’y avez pas déjà pensé, Pinterest est un réseau social mais aussi un moteur de recherche très intéressant pour trouver des recettes quelque soit votre régime alimentaire. Si comme moi, vous pensez très souvent au prochain repas que vous allez manger, toutes les occasions sont bonnes pour piquer des idées par-ci par-là : en faisant le lèche-vitrine des boulangeries, en regardant les plats qui passent sous vos yeux lorsque vous vous baladez dans une rue bondée de restos en été… Mieux que Google, Bing, et Écosia réunis, les meilleurs moteurs de recherche en cuisine restent les pissenlits de Dieu, ou les « jeunes personnes âgées », comme dirait ce beau gosse de Chirac 😉

Une fois votre première banque de recettes établie, alimentez-la de temps en temps en prenant 5 minutes par-ci par-là. Au moment de faire le planning, vous n’aurez plus qu’à choisir celles qui vous inspirent et les répartir sur la semaine. Je vous joins mon compte Pinterest : vous y trouverez des centaines de recettes triées sur le volet 🙂

Autre possibilité si vous être un fan inconditionnel de Pinterest : faites-vous un tableau à cet effet (vous pourrez l’organiser en sous-tableaux, par ex : entrées, plats, desserts, boissons…) et naviguez sur l’appli de temps en temps en « épinglant » (=sélectionner) les recettes qui vous mettent en émoi.

Si vous aimez varier, notez par exemples 5 entrées, 5 repas et 5 desserts différents (plus ou moins compliqués selon votre motivation). Sinon, 2 entrées, 3 repas et 2 desserts que vous cuisinerez en plus grosse quantité devraient suffire.

Faites une liste de course avec tous les aliments dont vous aurez besoin. Vous n’aurez plus qu’à vous rendre en magasin et acheter UNIQUEMENT ce qu’il y a sur la liste.

Vous pourrez ensuite :

cuisiner vos repas au fur et à mesure dans la semaine (c’est ce que je fais la plupart du temps) ;

choisir de tout cuisiner en une seule fois le week-end par exemple, et de réserver vos plats au frais dans des tupperwares ou de les congeler. Le fait de tout faire en même temps à un nom sur la toile : le Batch Cooking. Je vous invite à cliquer sur le lien si ça vous intéresse. Vous trouverez des articles qui proposent des repas pour toutes la semaine avec le montant des courses pour savoir à quoi vous attendre (blog : Cuisine Addict).

Enfin, si vous n’êtes pas certain(e) de faire un plat, ou si vous souhaitez mettre toute les chances de votre côté : notez un plan B à côté du plat prévu genre gratin de pommes de terre aux olives 😉

Maintenant, un sujet plus intéressant…

Comment contraindre son/sa partenaire à cuisiner ?

Nan, le but n’est pas de le/la fouetter comme des blancs d’oeufs mais de vous servir encore une fois de votre carnet ou appli. Réservez une partie (pour moi, placée à la fin dans mon carnet) où il/elle va noter tous les petits plats qu’il/elle sait faire, même et surtout les plus simples. Vous pouvez aussi l’aider en notant entre parenthèses les ingrédients de base afin qu’il n’y ait pas d’oublis majeurs, genre les oignons pour la soupe à l’oignon. Bien sûr, ça lui demandera un minimum de bonne volonté sinon la tête dans le four ou les cheveux longs dans le blender restent une solution.

Pour San Go David (mon chéri, 30 ans, fan de San Go Ku), ça a bien fonctionné, et pourtant, il a commencé au stade ourson, riz-steack haché 🙂 Petit aperçu de sa liste qui commence à s’étendre :

petite idée pour les nuls(les) en cuisine

Personnellement, j’ai choisi de prendre un « bullet journal », à la mode chez les ados mais bien pratique : c’est un carnet vide ou à compléter avec de petits points pour se repérer que j’ai organisé en différentes sections (Idées fourre-tout, comptes que j’aime suivre, sites et magazines food sympas…)…

Pour ceux et celles qui ont des enfants…

Vous pouvez choisir le menu avec eux (à l’aide d’un livre de cuisine pour enfants) et écrire à côté de ce menu le prénom de la personne qui va vous aider à le préparer 🙂

Les ustensiles indispensables à avoir en cuisine.

On passe au vif du sujet ! Il vous faudra un minimum de matos pour pouvoir cuisiner correctement. Il ne s’agit pas d’avoir une batterie de cuisine complète, mais de vérifier que vous ayez le nécessaire, à savoir :

  • des casseroles et poêles de différentes tailles (ou un fait-tout) ;
  • un moule à cake et un moule pour les gâteaux ;
  • une planche à découper ;
  • un épluche-légumes ;
  • une passoire ;
  • un ensemble de couteaux (ou au moins, un couteau d’office) et des ciseaux ;
  • une râpe ;
  • un fouet ;
  • un verre doseur ;
  • un presse-agrumes ;
  • un pèse-aliment : si vous n’en avez pas, je vous conseille d’en acheter un manuel. Au moins ça ne tombe pas en panne, même si c’est un peu moins précis.
mon pèse aliment
Mon pèse-aliment (20 euros chez La Foir’Fouille ^^)

Ustensiles de cuisine manquants : quelques astuces pour se débrouiller.

  • le rouleau à pâtisserie peut être remplacé par une bouteille de vin ou une bouteille en verre ;
  • le presse-agrumes : plantez une fourchette dans l’agrume d’une main, maintenez l’agrume dans l’autre et faites un mouvement de demi-cercle avec la fourchette pour en extraire le jus ;
  • pour hacher des herbes aromatiques : mettez-les dans un verre et coupez avec la pointe des ciseaux ;
  • pour concasser des noix, des carreaux de chocolat… : mettez-les dans un sac congélation, fermez-le d’une main et tapez dessus avec un rouleau à pâtisserie ou avec la côte d’un livre assez dur (oui oui, ça marche) de l’autre ;
  • si vous n’avez pas de silpat (what ??) Silpat = tapis de cuisson en silicone) : prenez simplement du papier cuisson ;
  • si vous n’avez pas de corne à pâtisserie : la tranche d’une spatule en bois pourra vous être utile ;
  • pour remplacer les emporte-pièces (découper une pâte en rond…) : utilisez un verre ou un bol aux bords plus ou moins fins ;
  • un sachet de congélation dont vous coupez un coin pour faire office de poche à douille ;
  • si vous avez un rouleau à pâtisserie, les extrémités peuvent faire servir de pilon…

Il existe d’autres astuces, mais je vous ai mis celles que j’utilise le plus souvent 🙂 Vous en trouverez de temps en temps en parcourant les recettes du blog ! Maintenant, on va pouvoir commencer à cuisiner !

3, 2, 1 : À vos casseroles !

Quelques trucs à avoir sous la main avant de commencer.

Croyez-moi, ces petites choses vous seront d’une précieuse aide.

  • un torchon accroché à votre jean/jupe/slip/whatever : vous permettra de vous essuyer les mains à tout moment ;
  • une cuillère à soupe, une cuillère à café, une fourchette et un couteau d’office (ou couteau tout simple qui coupe bien) à placer devant vous. Pourquoi ? Parce que salir votre cuisine avec vos mains gluantes pour ajouter une cuillère à café de sucre ou écraser des bananes, c’est rageant.
  • votre couteau et une planche à découper ;
  • un éplucheur et une passoire pas loin : basic 🙂
  • une petite assiette/coupelle pour poser vos ustensiles (cuillère en bois repeinte de sauce tomate par exemple)
  • un minuteur (ou à défaut, portable, montre…)
organisation en cuisine : préparez vos aliments avant de cuisiner

Préparez vos ingrédients.

Je vois d’ici votre flemme internationale débarquer en trombe mais c’est de loin le conseil le plus important de tout cet article. Lorsque vous vous lancez dans une recette, préparez au préalable tous vos ingrédients, une planche à découper et votre couteau fétiche. Pour éviter que votre cuisine se transforme en b****l, cette étape n’est pas négociable. Tout doit être pesé et rincez avant de commencer. Votre plan de travail doit être propre. Vous n’aurez plus qu’à suivre les instructions et votre cerveau sera un peu moins encombré par la charge mentale du rangement à assumer ! Autre petit truc, surtout si vous faites de la boulange : enlevez vos bagues, attachez vos cheveux s’ils sont longs 😉 Enfin, pour les novices, je vous conseille de faire une recette à la fois.

Lavez et rangez pendant la cuisson.

Tout est dans le titre : le temps de la cuisson, profitez-en pour « éclaircir » votre cuisine en lavant à la main ce qui ne passe pas au lave-vaisselle ou en commençant la vaisselle tout court si vous n’en avez pas. Ça vous fera gagner du temps.

Musique !

Je n’entame JAMAIS une recette assez longue sans musique… Vous devriez essayer si ce n’est pas déjà le cas, c’est un véritable moment de bonheur qui fait travailler tous vos sens 🙂 Si vous n’êtes pas inspiré, voilà mes 3 playlists favorites :

Une fois la recette terminée

Il vous suffit maintenant de finir la vaisselle et nettoyer votre plan de travail. De mon côté, je laisse toujours un chiffon, une planche à découper avec un couteau sur le plan de travail.

Organisation de ma cuisine perso
Mon plan de travail : les épices au-dessus, un panier avec différentes huiles, sel et poivre, un rouleau à pâtisserie, un verre doseur, des ustensiles sur la gauche. Le Bosch me sert beaucoup pour les légumes cuits à la vapeur, bien pratique. À droite, le robot pâtissier 🙂

Dans l’idéal, si vous avez fini un ingrédient que vous utilisez souvent (oeufs, farine, cumin…), notez-le sur la liste de course ! C’est tout le temps ce petit détail que j’oublie.

The END

Et voilà, cet article touche à sa fin, j’espère qu’il aura pu vous aider 🙂 Il m’arrive encore souvent de transformer ma cuisine en bazar, mais ça commence à rentrer, par la force des choses.

Faites-moi part en commentaire de vos propres astuces en cuisine, ça pourrait bien être utile ! Si vous avez apprécié cet article, aimez et partagez les amis <3

À très vite,

Violette

  1. Pingback: Cookies aux flocons d'avoine et au chocolat (sans gluten, vegan) - On mange quoi Violette ?

  2. Farinedetoiles 25 février 2020 at 08:04

    Très chouette cet article Violette et c’est super gentil de mentionner mon blog, je suis flattée !!

    Répondre
    1. OnmangequoiViolette 25 février 2020 at 23:19

      Merci beaucoup ! C’est avec plaisir, ton blog est top !

      Répondre
  3. Laetitia 22 février 2020 at 14:45

    Merci pour ces précieux conseils.
    Un article bien sympathique à lire

    Répondre
    1. OnmangequoiViolette 23 février 2020 at 09:41

      Merci beaucoup Laeti ! Tu pourras mettre un certain Evan aux fourneaux maintenant 😉😘

      Répondre

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *