Ce soir, les navettes de Marseille à la fleur d’oranger sont à l’honneur sur le blog ! Elles ont été testées et approuvées par des Provençaux de souche (mon copain et moi-même, confinement oblige) :-D.

Pour commencer en beauté et pour parfaire votre culture générale, je vous mets quelques expressions sophistiquées de chez nous.

Les navettes de Marseille à la fleur d'oranger
Les navettes de Marseille à la fleur d’oranger

Le top des expressions du Sud :

  • Oh fatche de con, il est bien empégué ce jobastre !

Ça alors, cet homme est visiblement très saoul !

  • Peuchère, elle va caner, c’est pas possible !

La (ou le) pauvre est mal en point.

  • Bois pas autant de pastaga en plein cagnar fra, ça va te ruiner !

Mon ami, tu ne devrais pas boire autant d’alcool à l’anis avec cette chaleur caniculaire, tu risques l’insolation.

  • Je sens que je peux l’encaper la galine !

Il y a moyen pour que mon charme opère sur cette fraîche demoiselle 😀

La recette des navettes de Marseille.

Cette recette version végétale est toute simple à réaliser : je me suis contentée de « végétaliser » la recette originelle pour l’adapter aux différents modes alimentaires. Je vous mets aussi les ingrédients classiques, ça pourra peut-être intéresser. L’inspiration vient du livre de cuisine Provence de la maison d’édition Hachette cuisine, une petite pépite reçue à Noël dernier.

Ces navettes sont donc sans beurre, sans lait de vache et sans oeufs. J’ai remplacé le sucre blanc par du sucre roux mais je n’ai encore jamais essayé avec du muscovado ou du rapadura. À voir ce que ça peut donner mais les navettes n’auront plus la même couleur, elles seront sûrement plus foncées.

Conservation : 2 semaines dans une boîte hermétique. Elles seront assez molles à la sortie du four : c’est NORMAL ! Au plus vous attendrez avant de les manger, au plus elles seront craquantes.

Dans un autre genre de biscuits délicieux, je vous invite à aller jeter un coup d’oeil sur ces craquelés au chocolat ou au citron.

Liste des ingrédients :

  • 50g de margarine (ou du beurre)
  • 80g de sucre (roux, blanc, ou un mélange des deux – du blanc dans la recette traditionnelle)
  • 1 c. à s. de purée d’amande + 1 banane écrasée à la fourchette ( pour remplacer l’oeuf)
  • 3 cl de lait végétal au choix (ici à l’avoine, dans la recette classique : du lait de vache)
  • 1 c. à s. d’eau de fleur d’oranger
  • 250g de farine (ici T65)
  • 1 pincée de sel
  • le zeste d’1/2 citron non traité ou bio

1.Râpez finement l’écorce du demi citron et conservez le zeste. Écrasez une banane assez mûre à la fourchette.

2. Fouettez la margarine avec le sucre jusqu’à l’obtention d’un mélange crémeux. Pas besoin de sortir la margarine du frigo bien avant, normalement elle a déjà une texture de pomade.

3. Ajoutez la banane écrasée, la purée d’amande, l’eau de fleur d’oranger et le lait végétal en continuant à fouetter. Versez la farine, le sel et le zeste du citron.

4. Pétrissez le tout jusqu’à obtenir une boule de pâte. La consistance sera légèrement humide : la pâte colle à peine aux doigts. Filmez-la au contact et placez-la 1H au réfrigérateur.

Pâte des navettes à mettre au frais

5. Préchauffez le four à 180°C. Divisez la pâte 15 ou 16 parts équivalentes. Roulez chaque part entre vos mains pour obtenir des bâtonnets d’environ 8 cm de long. Effilez-les aux deux extrémités en les pinçant avec le bout de vos doigts pour obtenir une forme propre aux navettes. À l’aide d’un couteau, fendez-les au milieu en vous arrêtant à 1cm des bords. Écartez ensuite légèrement la fente avec vos doigts.

Façonnage des navettes provençales

6. Enfournez pour 15 minutes sur une plaque recouverte de papier cuisson. Les 12 premières minutes : recouvrez vos navettes d’une autre feuille de papier cuisson afin qu’elles restent assez blanches. Enlevez la feuille pour les 3 minutes restantes.

Laissez-les sécher jusqu’au lendemain si vous les préférez craquantes. Au plus vous attendrez, au plus elles le seront !

Recette des navettes de Marseille véganes
Parfait avec un bon café <3

J’en avais pas mangé depuis l’an pèbre, mais on s’est régalés fatche de con !

Si ça vous a plu, je vous invite à participer à mes aventures culinaires sur mon compte instagram, juste ci-dessous !

    1. OnmangequoiViolette 15 novembre 2020 at 10:22

      Merci beaucoup ! Avec un bon café <3

      Répondre

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *