Petite nouveauté dans la continuité de mon penchant pour la cuisine crue ou raw food ces derniers temps : après les cheesecakes, une tarte sucrée crue à la poire, au chocolat et à la noix de coco. Il s’agit d’une tarte végétale et sans gluten, qui conviendra aux intolérants au gluten comme aux simples gourmands curieux de découvrir une nouvelle cuisine 🙂

J’ai réalisé cette tarte en live sur instagram : je referai des recettes en live tous les mercredis aux alentours de 17H00, abonnez-vous à mon compte @onmanquoiviolette si ça vous intéresse ! Les ingrédients et le matériel seront communiqués la veille. On pourra partager nos astuces en temps réel 😀

tarte crue vegan et sans gluten, à la poire et au chocolat-noisette avec une pâte crue à la noix de coco
Les p’tites tartelettes crues poire, choco-noisette et noix de coco

La tarte crue et sucrée

Cette tarte se fait en 3 étapes :

  • création et façonnage de la pâte crue composée d’oléagineux (souvent la base des tartes sucrées et salées en cuisine crue), de dattes et de copeaux de noix de coco ; ajoutez un peu d’huile de coco pour que la pâte prenne au frais et le tour est joué. L’huile de coco permet également de remplacer le beurre ;
  • la crème : ici, la crème noisette et chocolat est exactement la même que pour la crème noisette, chocolat et mangue que j’avais fait la dernière fois – ainsi, s’il vous reste un peu de crème, faites vous un dessert supplémentaire 🙂 Si vous souhaitez que la crème soit plus gélifiée, utilisez de l’agar agar (tout est expliqué dans les instructions).
  • les fruits : cette tarte est surmontée de fruits => choisissez ceux que vous préférez, mais choisissez-les bien mûrs pour profiter au max de l’expérience de cette tarte crue.
tarte crue vegan et sans gluten, à la poire et au chocolat-noisette avec une pâte crue à la noix de coco
tarte crue vegan et sans gluten - crusine

Je ne vais pas entrer dans le débat sur le crudivorisme ou alimentation vivante (régime alimentaire qui consiste à ne manger que des aliments crus-fruits, oléagineux et légumes-et bannit en général les aliments transformés). Je ne souhaite pas prendre partie d’un sujet aussi vaste qui englobe souvent une philosophie plus large (veganisme par exemple) ou qui peut être lié à des intolérances ou autre… Chacun fait sa vie quoi. Le crudivorisme contient également plusieurs courants en son sein (les crudi-végétaliens, les crudi-végétariens, ou encore les « instinctos » qui ne transforment d’aucune manière les aliments).

Même si je ne pratique cette cuisine que partiellement, je suis d’accord avec le fait que la cuisson puisse altérer les aliments et à terme, devenir délétère pour notre santé. J’en avais parlé dans un article traitant de l’impact de la cuisson sur notre santé, je vous laisse voir ça si le sujet vous intéresse 🙂 Cependant, la cuisson permet aussi une meilleure assimilation de certains aliments (protéines animales, glucides complexes des céréales par exemple) et détruit des éléments potentiellement pathogènes comme les bactéries, les virus…

Enfin, concernant les produits transformés, je n’en mange quasiment plus depuis un bon moment… Ce n’est pas moi qui vais vous dire le contraire 😀

Quelques mots sur la cuisine crue ou crusine

Les avantages…

La cuisine crue (ou crusine) a quand même plusieurs avantages sympas, notamment en terme de praticité et de bien être : exit la sensation d’être un bison après chaque repas.

  • le temps de préparation est dans 90% des cas beaucoup plus rapide (+ pas de temps de cuisson) ;
  • les recettes sont plus faciles : il s’agit souvent de mixer, d’infuser, de superposer, de fermenter, de mélanger ou de déshydrater des aliments ;
  • vous pouvez refaire ou arranger une préparation ratée (façonnage d’une pâte crue, ajuster une crème…) ; vous pouvez « déconstruire » les plats si besoin ;
  • les aliments ne sont pas altérés par la cuisson : vous gardez tous les nutriments ;
  • éradication partielle ou totale des aliments transformés de votre life = gain pour votre santé ; vous devenez un adepte du fait-maison ;
  • permettrait d’augmenter la vitalité, l’immunité, améliore la digestion (notamment grâce aux enzymes contenus dans les fruits et légumes crus mais attention pour les intestins irritables, il faudra réhabituer votre corps progressivement) ;
  • favorise l’élimination des toxines ;
  • ne demande que très peu de matériel.

Et-ce que la crusine coûte chère ?

Souvent, la crusine va de paire avec une alimentation biologique. On ne va pas se mentir, consommer des fruits et légumes frais et bio, ça peut coûter plus cher, surtout si on a une famille nombreuse à satisfaire. Pour vous donner un ordre d’idée, à la maison les fruits et légumes frais et bio représentent environ 75 à 80% de notre alimentation. Notre budget alimentation tourne autour de 550 euros par mois, environ, pour 2. Cela dit, je cuisine de manière variée et il serait possible de faire des économies, mais je suis trop gloutonne pour ça ^^

Le matériel pour crusiner

Rien n’est plus économique que de crusiner niveau matériel. Pour être bien équipé, il vous faudra simplement une grande planche à découper, un ou deux bons couteaux (2 tailles différentes), un blender et/ou mixeur puissant. Le mieux étant un bon robot multi-usage. Un mixeur plongeant peut aussi avoir son utilité.

Vous pourrez utiliser votre four si vous en avez un pour déshydrater les aliments (préchauffez-le à 45°C en laissant la porte ouverte et insérez la préparation à déshydrater durant le nombre d’heures préconisé, souvent au moins 6H).

That’s it !

Voilà en gros ce que je peux vous dire sur ce sujet ^^ Pour conclure, dans tous les cas, consommer plus de cru, de produits frais et bio ne peut qu’être bénéfique pour votre santé (bla bla bla, lieu commun).

Bon, je m’impatiente là, on passe à la tarte ?!

AuteurOnmangequoiVioletteDifficultéFacile

Portions4 portions
Préparation30 mins

Pour la pâte à tarte crue
 100 g de dattes
 50 g de noisettes
 50 g copeaux de noix de coco
 2 c. à s. d'huile de coco
Crème au chocolat
 1 avocat
 1 banane
 10 cl d 'eau
 3 c. à s. de sucre brut (vous pouvez en mettre 4, goûtez pour jauger, je ne l'aime pas trop sucré)
 2 c. à s. de purée de noisette
 1 c. à s. d'huile de coco
 2 c. à s. de cacao
 100 g de poudre d'amande
 Facultatif : 2g d'agar agar et la moitié d'un verre d'eau
Topping
 des poires épluchées et coupées en morceaux et/ou autres fruits au choix
 Un filet de sirop d'agave (ou miel ou sirop d'érable)
En option
 Des copeaux de noix de coco

1

Préparez tous les ingrédients et un cercle à pâtisserie. Si vous n'avez pas de cercle, prenez des ramequins dans lesquels vous déposerez du papier sulfurisé graissé avec de l'huile de coco pour une démoulage plus facile. De mon côté, je n'avais que de petits cercles à pâtisserie, donc j'ai fait plusieurs tartelettes de taille différentes, on fait comme on peut ! 🙂
Avec des cercles de 10cm de diamètre, vous aurez 3 tartes (qui peuvent se partager, la recette est pour 4 personnes, 3 si vous mangez beaucoup !).

Préparez la pâte crue :

Mettez tous les ingrédients dans un blender avec une lame en S et mixez tout jusqu'à ce que la pâte s'amalgame (mon blender fait de petits paquets en général).
Déposez la pâte dans votre fond de cercle à pâtisserie ou dans les ramequins et tassez (bien bien bien !!) puis faites des bords à votre tartelette. Une fois que la forme vous convient, mettez la tarte au congélateur.

Ne faites pas une pâte trop fine si vous comptez la manger le lendemain.

Si vous avez foiré le façonnage de la pâte à tarte : refaites-en une boule et recommencez ! C'est ça l'avantage de la cuisine crue, on peut rattraper le carnage ^^

2

Préparez maintenant la crème noisette-choco :

2 options :
1) option plus mousse : mettez tous les ingrédients dans le blender avec la lame en S de tout à l'heure (pas besoin de nettoyer votre cuve). Bien sûr, épluchez la banane et l'avocat (enlevez le noyau ^^) avant de tout mixer jusqu'à avoir une crème homogène.

2) option crème à l'aspect plus gélifiée : même étape que si dessus. Une fois tous les ingrédients mixés, faites chauffer la moitié d'un verrez d'eau avec 2g d'agar agar, portez à ébullition puis compter 1 Minute . Versez ce mélange dans la cuve de votre robot et mixez une deuxième fois. Réservez au frais.

3

Dernière étape avant dressage, préparez les fruits que vous souhaitez mettre sur votre tarte : lavez-les, épluchez-les et coupez les en petits morceaux (taille d'une macédoine soit 4mm de section environ)

4

La tarte crue est maintenant presque terminée ! Sortez la pâte à tarte crue du congélateur, et démoulez délicatement. À l'aide d'une cuillère ou d'une poche à douche, garnissez votre tarte de crème noisette-choco, puis déposez les petits cubes de fruits par-dessus, parsemez d'un peu de noix de coco râpée et terminez avec le filet de sirop d'agave.

Placez-la/les au frais pour 2 heures et dégustez !

Tadaaaaam !!! J'espère qu'elle vous plaira, pour l'instant c'est de loin ma tarte préférée !

S'il vous reste de la crème, mettez-la simplement dans un petit verre avec des fruits par dessus et au frais : vous aurez un dessert supplémentaire !

 

Ingrédients

Pour la pâte à tarte crue
 100 g de dattes
 50 g de noisettes
 50 g copeaux de noix de coco
 2 c. à s. d'huile de coco
Crème au chocolat
 1 avocat
 1 banane
 10 cl d 'eau
 3 c. à s. de sucre brut (vous pouvez en mettre 4, goûtez pour jauger, je ne l'aime pas trop sucré)
 2 c. à s. de purée de noisette
 1 c. à s. d'huile de coco
 2 c. à s. de cacao
 100 g de poudre d'amande
 Facultatif : 2g d'agar agar et la moitié d'un verre d'eau
Topping
 des poires épluchées et coupées en morceaux et/ou autres fruits au choix
 Un filet de sirop d'agave (ou miel ou sirop d'érable)
En option
 Des copeaux de noix de coco

Instructions

1

Préparez tous les ingrédients et un cercle à pâtisserie. Si vous n'avez pas de cercle, prenez des ramequins dans lesquels vous déposerez du papier sulfurisé graissé avec de l'huile de coco pour une démoulage plus facile. De mon côté, je n'avais que de petits cercles à pâtisserie, donc j'ai fait plusieurs tartelettes de taille différentes, on fait comme on peut ! 🙂
Avec des cercles de 10cm de diamètre, vous aurez 3 tartes (qui peuvent se partager, la recette est pour 4 personnes, 3 si vous mangez beaucoup !).

Préparez la pâte crue :

Mettez tous les ingrédients dans un blender avec une lame en S et mixez tout jusqu'à ce que la pâte s'amalgame (mon blender fait de petits paquets en général).
Déposez la pâte dans votre fond de cercle à pâtisserie ou dans les ramequins et tassez (bien bien bien !!) puis faites des bords à votre tartelette. Une fois que la forme vous convient, mettez la tarte au congélateur.

Ne faites pas une pâte trop fine si vous comptez la manger le lendemain.

Si vous avez foiré le façonnage de la pâte à tarte : refaites-en une boule et recommencez ! C'est ça l'avantage de la cuisine crue, on peut rattraper le carnage ^^

2

Préparez maintenant la crème noisette-choco :

2 options :
1) option plus mousse : mettez tous les ingrédients dans le blender avec la lame en S de tout à l'heure (pas besoin de nettoyer votre cuve). Bien sûr, épluchez la banane et l'avocat (enlevez le noyau ^^) avant de tout mixer jusqu'à avoir une crème homogène.

2) option crème à l'aspect plus gélifiée : même étape que si dessus. Une fois tous les ingrédients mixés, faites chauffer la moitié d'un verrez d'eau avec 2g d'agar agar, portez à ébullition puis compter 1 Minute . Versez ce mélange dans la cuve de votre robot et mixez une deuxième fois. Réservez au frais.

3

Dernière étape avant dressage, préparez les fruits que vous souhaitez mettre sur votre tarte : lavez-les, épluchez-les et coupez les en petits morceaux (taille d'une macédoine soit 4mm de section environ)

4

La tarte crue est maintenant presque terminée ! Sortez la pâte à tarte crue du congélateur, et démoulez délicatement. À l'aide d'une cuillère ou d'une poche à douche, garnissez votre tarte de crème noisette-choco, puis déposez les petits cubes de fruits par-dessus, parsemez d'un peu de noix de coco râpée et terminez avec le filet de sirop d'agave.

Placez-la/les au frais pour 2 heures et dégustez !

Tadaaaaam !!! J'espère qu'elle vous plaira, pour l'instant c'est de loin ma tarte préférée !

S'il vous reste de la crème, mettez-la simplement dans un petit verre avec des fruits par dessus et au frais : vous aurez un dessert supplémentaire !

Tarte crue noix de coco, poire et chocolat
J’ai oublié de prendre l’intérieur en photo, il m’en restait un petit bout ! 🙂

Inscrivez-vous pour recevoir les nouvelles recettes !

  1. Pingback: Tarte au citron version vegan et sans gluten - On mange quoi Violette ?

  2. Pingback: Tarte à la patate douce, aux carottes, basilic et noisettes (sans gluten) - On mange quoi Violette ?

  3. Pingback: Tarte mi-crue mi-cuite aux asperges et aux brocolis (sans gluten, sans lactose) - On mange quoi Violette ?

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *