Voilà une technique de base bien pratique et économique pour ne plus avoir à acheter les vilaines pâtes brisées des supermarchés 😉 Ici je vous mets les ingrédients pour une seule boule. Cependant, je vous conseille de tripler/quadrupler les quantités. Ainsi, quand l’envie se fait sentir, vous la sortez du congélateur et TAC ! Vous la garnissez de ce que vous voulez. Autre point sympa, vous pouvez customiser la pâte brisée à votre manière, en y ajoutant des épices par exemple.

Vous pouvez également la faire au robot (je mettrai la recette). Au final, le temps reste à peu près le même si on compte le nettoyage, avec les petits bouts de pâte qui semblent collés à jamais dans des endroits improbables.

J’en profite pour remercier ma belle-mère qui a pris le temps d’en faire une devant moi, car les miennes se cassaient une fois sur deux ! <3 C’est sa façon de faire que je partage aujourd’hui.

AuteurOnmangequoiVioletteCatégorieTechniques de baseDifficultéFacile

Portions1 portion
Préparation15 mins

Pâte sucrée ou salée (pour une boule)
 250 g de farine
 125 g de beurre
 1 oeuf
 5 cl d'eau
 2 c. à s. de sucre (si vous voulez faire une pâte sucrée)
 Une pincée de sel (un peu plus grosse si vous faites une pâte salée)

 

Ingrédients

Pâte sucrée ou salée (pour une boule)
 250 g de farine
 125 g de beurre
 1 oeuf
 5 cl d'eau
 2 c. à s. de sucre (si vous voulez faire une pâte sucrée)
 Une pincée de sel (un peu plus grosse si vous faites une pâte salée)

Instructions

Pâte sucrée

Les étapes, conseils et conservation.

1) Préparez les ingrédients !

  • Sortez le beurre du frigo environ une heure avant et coupez-le en morceaux moyens (le beurre doit être mou, pas fondu !). Si vous n’avez pas pu le faire : mettez les morceaux de beurre dans un bol et ce même bol dans un autre récipient avec de l’eau chaude.
  • Préparez les autres ingrédients et trouvez une surface de travail propre.
  • Beurrez votre moule à tarte.
  • Au niveau du matériel, vous aurez besoin d’un rouleau à pâtisserie et d’un saladier. Si vous n’en avez pas, pas de panique ! Prenez une bouteille de vin (fermée), et si vous ne buvez pas d’alcool alors prenez simplement une bouteille en verre.

2) Préparation de la pâte brisée.

  • Dans un saladier, mélangez la farine (il est préconisé de la tamiser, mais je ne le fais pas et Jacqueline non plus !) le sel, le sucre (si vous la faites sucrée), les épices (en option) et l’oeuf du bout des doigts.
  • Mettez tout le beurre mou sur la pâte et incorporez-le, toujours du bout des doigts au départ puis avec la paume de la main.
  • Ajoutez l’eau. Évitez de trop travailler la pâte. Dès qu’elle commence à s’amalgamer, fraisez-la une ou deux fois sur un plan de travail fariné : appuyez la pâte contre le plan de travail avec la paume de votre main afin que le beurre s’intègre à la pâte (il ne doit plus y avoir de particules de beurre). Si vous trouvez qu’elle est un peu trop grasse, farinez légèrement de nouveau.
  • Formez une ou plusieurs boules.

3) Usage direct ou conservation au congélateur.

  • La pâte est maintenant prête ! Vous pouvez la conserver au congélateur à -18°C pendant environ 2 mois. Si vous prenez cette option, je vous conseille de l’étaler au préalable dans un moule puis de le mettre au congélateur. Vous n’aurez ainsi plus qu’à garnir la pâte avant de l’enfourner. Autre possibilité : façonnez vos boules en rectangles approximatifs, enveloppez chaque pâte dans un film plastique ou sachet de congélation puis mettez le tout au congélateur.
  • Si c’est pour un usage direct :
    • vous pouvez la mettre au frais une quinzaine de minutes (il ne faut pas qu’elle durcisse !) afin qu’elle ne casse pas et s’étale plus facilement.

4) Étaler puis foncer le moule à tarte.

  • Foncer quoi ?! Foncer un moule à tarte, ça veut dire disposer la pâte dans le moule. Mais d’abord, il va falloir étaler votre pâte brisée. Cette dernière porte bien son nom puisqu’elle se brise facilement. Si vous n’avez pas de tapis en silicone (hyyyper pratique !), prenez deux feuilles de papier sulfurisé. Posez la première feuille sur votre plan de travail. Mettez la boule légèrement aplatie dessus et recouvrez-la de la seconde feuille. Étalez votre pâte à l’aide du rouleau à pâtisserie (ou de la bouteille).
  • Enlevez la feuille du dessus une fois qu’elle a la forme souhaitée.
  • Pour foncer le moule à tarte :
    • la méthode traditionnelle consiste à enrouler la pâte autour du rouleau à pâtisserie puis de la dérouler sur le moule beurré. Si l’on reste dans la « tradition », on utilise non pas un moule mais un cercle à tarte (sans fond)…
    • pour la façon « pas de cercle à tarte, ni même de rouleau à pâtisserie » : posez votre moule à tarte à l’envers sur la pâte étalée puis retournez le tout et retirez la feuille restante. Vous n’avez plus qu’à bien la disposez dans votre moule.
  • Pour coupez la pâte de manière nette : collez bien la pâte sur les bords. Positionnez votre couteau légèrement en biais contre le bord du moule et enlevez progressivement le surplus de pâte en faisant tourner petit à petit le moule.

Enfin, n’oubliez pas de piquer la tarte, sans oublier les bords ! Ce jour-là, c’était tarte aux pommes 😀

  1. Pingback: Tarte au potimarron, roquefort et noisettes - On mange quoi Violette ?

  2. Pingback: Tarte aux pommes - On mange quoi Violette ?

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *